Vous avez décidé d’avoir un enfant. Un choix qui va bouleverser votre vie pendant de très longues années et ce, pour votre plus grande joie. Mais avant de profiter pleinement de bébé, encore faut-il arriver à le concevoir. Pour savoir si cela a fonctionné, rien de mieux que le test de grossesse. Vraiment ?

Comment fonctionne un test de grossesse ?

Soit, on a bien compris qu’il fallait uriner sur le test et attendre le résultat. Mais comment cela fonctionne véritablement ? Il faut savoir qu’en cas de grossesse, le corps de la femme sécrète une hormone appelée béta-HCG. Cette hormone, qui n’est pas présente en temps ordinaire, vient du corps jaune qui se construit après la fécondation. Il faut attendre 7 jours environ pour que la béta-HCG puisse être détectée dans les urines de la future maman.

Il est courant que cette dernière se pose des questions quand elle constate un retard de ses règles. Pour qu’un test soit probant, il faut qu’il présente une forte sensibilité à cette hormone ; afin de ne pas être déçue ou rester sur sa faim. En effet, il arrive que le test se trompe, s’il n’est pas de bonne qualité ou si l’on ne respecte pas les bonnes conditions. Mieux vaut, en effet, utiliser les premières urines du matin et attendre quelques jours, même si on a un peu de retard menstruel ; huit jours étant l’idéal. Mais pour les femmes impatientes d’être enceinte, ce laps de temps à respecter peut sembler une éternité ! Il arrive que le test affiche que l’on est enceinte, alors qu’en réalité, il n’en est rien. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Qu’est-ce qu’un faux positif ?

Vous venez de faire votre test, vous avez tourné en rond pendant le temps indiqué et la fameuse indication tant attendue apparait (elle diffère selon les tests, mieux vaut lire la notice, avant l’utilisation). Or, il arrive que, pourtant, on ne soit pas enceinte. C’est ce que l’on appelle un faux positif. Même si cela est relativement rare, des facteurs expliquent ce résultat. Certains traitements médicamenteux (pour l’ovulation, les neuroleptiques…) présentent un taux de béta-HCG qui induit en erreur le test.

Si le test est effectué peu de temps après une récente fausse-couche, un accouchement ou encore une interruption volontaire de grossesse ; cela peut arriver également. Enfin, le test en lui-même peut contenir des traces de produit de type détergent, qui, au contact de l’urine créent un résultat sans rapport avec la réalité.

Comment réagir après un faux positif ?

Il peut être difficile, après un moment d’exaltation, d’être ramenée à la réalité : Vous n’êtes pas enceinte. Dans un premier temps, il est recommandé de recommencer le test, quitte à changer de marque, pour avoir la confirmation du résultat. Si le deuxième test révèle la même chose ; à savoir que vous êtes supposément enceinte, alors que vous ne l’êtes pas, mieux vaut prendre rendez-vous avec un professionnel de santé.

Si vous avez l’habitude de parler de votre envie d’enfant avec votre médecin traitant, allez lui en parler. Sinon, parlez-en avec votre gynécologue. Ce professionnel, qui qu’il soit, pourra déterminer, après examen si vous êtes vraiment enceinte ou pas. Si ce n’est pas le cas, votre médecin vous proposera de faire une prise de sang. Cet examen de routine permettra de déterminer le taux de béta- HCG dans votre organisme pour en comprendre l’origine. Il est possible que vous ayez été enceinte, mais que l’embryon n’ait pas eu le temps de se former et ait été évacué. Il aura eu quand même eu 7 jours pour sécréter cette hormone spécifique qui aura trompé le ou les tests. En fonction de ce qui sera décelé, il sera toujours temps de penser à un traitement, pour faciliter la grossesse.

Le faux positif est plus rare que le faux négatif, mais il entraîne des déceptions dans tous les cas. Il existe néanmoins des solutions pour arriver à tomber enceinte ou arriver à avoir un enfant, quels que soient les moyens à employer. Le désir d’enfant est un sentiment très fort ; tellement fort qu’il impacte sur notre corps et notre mental. Le mieux, dans un premier temps, est de s’en remettre aux progrès, toujours constants, de la science, dans ce domaine.